18 Mai 2022

LE SOL EST LA RICHESSE D'UN DOMAINE


La préservation des sols est un enjeu essentiel de la viticulture de demain : comment les pratiques biodynamiques et le labour à cheval y contribuent au Domaine Leflaive.

"Au Domaine Leflaive, toutes les vignes sont suivies avec la même attention, les raisins vinifiés à l'identique, qu'il s'agisse de parcelles en appellation Bourgogne ou en grand cru. Les vins offrent ensuite une palette très diverse, une aptitude au vieillissement inégale également : c'est bien que le terroir fait une différence, par la constitution et la composition des sols" explique Brice de la Morandière 


Comment alors travailler ces sols pour les préserver et pour magnifier les terroirs ?

Les solutions préconisées par la viticulture biologique et biodynamique apportent des premières réponses pertinentes : l'absence de tout produit chimique de traitement est forcément bénéfique, comme le développement de la biodiversité avec de la microfaune et de la microflore. De même, l'enherbement dans les vignes préserve de l'érosion... Tout cela fait des sols plus vivants. Les pratiques de labour ont aussi un impact important, avec des conséquences sur la croissance des racines, sur la présence de matière organique...

Le labour à cheval pratiqué au Domaine n'est pas un artifice, il a un intérêt agronomique : plus doux, il ne tasse pas les sols. Il suffit de marcher dans les parcelles de grands crus ou du premier cru Les Pucelles pour sentir la terre souple comme un matelas de coton. Les racines vont plus facilement plonger et explorer le terroir, les pluies abondantes être absorbées, l'érosion finalement évitée. 


Pour travailler au cheval l'ensemble du vignoble, il faudrait toute une écurie ! Une idée développée par les équipes y remédie : pratiquer des rotations. Une année cheval, une année mécanique, une année sans passage aucun... C'est une manière aussi de s'adapter au millésime : une année chaude, il faut moins travailler les sols pour garder l'eau ; une année pluvieuse comme 2021, il faut maîtriser l'enherbement pour éviter la concurrence avec la vigne. En tout cas, toujours respecter la vigne et la travailler dans une sobriété de moyens qui laisse s'exprimer la nature.



Actualités