18 Mai 2022

À LA RECHERCHE DES SQUELETTES MARINS


Au service des vignerons depuis vingt ans en France et à l'étranger, la géologue Françoise Vannier est intervenue sur les terroirs de Puligny du Domaine Leflaive en 2019. Elle raconte des découvertes inattendues qui font aussi la singularité et la richesse des vins.

« Mon travail consiste à approfondir la connaissance technique des terroirs, à mieux comprendre la nature des sols et des sous-sols : envoyer des ondes électromagnétiques, creuser des fosses pédologiques, explorer comment se comportent les sols dans leur part physique et chimique. 


À la demande de Brice de La Morandière, je suis intervenue sur les parcelles de Puligny du domaine. Il faut d'abord imaginer que la Bourgogne, dans sa longue histoire géologique, a été une mer peu profonde qui s'étendait à perte de vue jusqu'au Bassin parisien et à l'Angleterre sous un climat tropical ! C'était le lieu de vie d'organismes multiples : algues, coquillages, animaux... dont on retrouve des fossiles encore aujourd'hui. Très peu à la surface parce qu'ils s'altèrent vite mais en creusant. 


Nous en avons ainsi trouvé dans le tiers supérieur des parcelles de Chevalier-Montrachet : un cousin de la moule et de la praire, nommé scientifiquement Pholadomya Bellona. La partie haute des Bâtard-Montrachet contient aussi des fossiles, de l'oolithe ferrugineuse. C'est une spécificité du parcellaire Leflaive, qu'il faut comprendre pour éventuellement adapter les pratiques culturales ou le choix d'un porte-greffe. »


Actualités